Comment se passent les analyses ADN ?

Pour différentes raisons, légales, policières, personnelles ou familiales, il peut être nécessaire de faire faire des analyses ADN. Mais pour que cela soit possible, il faut une ordonnance d’un juge après qu’une requête en bonne et due forme avec toutes les pièces justificatives aient été présentées. Mais si vous vous êtes toujours demandé comment se passent les analyses ADN, nous allons vous en donner une idée.

Le processus d’analyses

En premier lieu, à partir d’un tissu biologique de la personne concernée, du sang, du sperme, poil, salive ou un autre fluide, on procède à l’extraction de l’ADN. Puis, la prochaine étape consiste à cibler et à analyser les séquences répétées, le plus souvent par la méthode par PCR. Qu’est-ce donc ? La Réaction en chaîne par polymérase (PCR) C’est une méthode la plus intéressante et la plus fréquemment utilisée étant donné qu’elle n’exige pas une grande quantité d’ADN, il suffit de 1 à 2 nanogrammes. Et en une seule journée, il est possible d’obtenir les résultats précis et fiables.

Différents moyens de faire des tests ADN

La méthode PCR est donc celle qui a révolutionné les tests ADN car elle garantit une grande précision et elle ne nécessite qu’un infime échantillon de tissus ou de fluides, même dégradé. De plus, les possibilités d’analyses à partir de cette petite quantité de tissus ou de fluides sont importantes. Selon la température, il est possible de multiplier les séquences spécifiques grâce à cette méthode de réaction en chaîne par polymérase. Il y avait aussi la méthode RFLP qui requérait une bonne quantité mais aussi une bonne qualité d’échantillon, ce qui n’était pas toujours possible. Il y a également la méthode HLA-DQ Alpha reverse avec laquelle les résultats peuvent être obtenus rapidement, même s’ils ne sont pas aussi précis que ceux obtenus par PCR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *