Focus sur l’accouchement naturel

Vous vous dites peut-être que toutes les femmes enceintes souhaitent un accouchement naturel. En fait, non. Beaucoup de femmes craignent ce mode d’accouchement si bien que certaines d’entre elles programment un accouchement par césarienne (avec l’accord de leur obstétricien). Elles le demandent, non pour des raisons de santé ou médicales, mais par préférence personnelle. Chaque femme enceinte est libre de choisir le mode d’accouchement qui lui convient, mais il n’en reste pas moins que l’accouchement naturel est celui qui est le plus sain. Si vous optez pour l’accouchement naturel, ne négligez pas la préparation pour réduire la douleur et les complications.

Le moins d’intervention médicale possible

Lorsqu’on parle d’accouchement naturel, l’on parle de mettre un enfant au monde avec le moins d’intervention médicale possible. Ce mode d’accouchement respecte le processus naturel du travail et de l’accouchement. Les médecins et sages-femmes sont là pour surveiller le bon déroulement de ce processus, sans plus. Pour être plus clair, la péridurale, la rupture artificielle de la poche des eaux, le sondage vésical, la perfusion d’ocytocine ou la surveillance par monitoring n’ont pas leur place dans l’accouchement naturel. De nos jours, ces actes médicaux sont pratiqués de façon presque systématique, mais parfois, pour des raisons médicales impérieuses. Si vous souhaitez un accouchement naturel, la condition primordiale, c’est avoir une grossesse normale et sans incident. Normalement, cela mène à une naissance spontanée, en position céphalique, entre la 37e et la 42e semaine de gestation. Puisque la grossesse et l’accouchement sont naturels et non une pathologie, l’accouchement naturel est le mieux pour toute femme enceinte, vous y compris. Aucune intervention médicale n’est donc requise. Il faut juste beaucoup d’encouragement et le soutien moral de vos proches.

Pour une naissance respectée

En France, 98 % des accouchements ne sont pas « naturels », ils se déroulent dans des cliniques ou maternités, encadrés par un personnel de santé hyper qualifié. La plupart des accouchements sont gérés selon des protocoles destinés à des accouchements avec complications, alors que les faits montrent que seulement 1 femme sur 5 a réellement besoin d’une telle assistance. Selon les chiffres officiels, ce sont 20 à 25 % des accouchements qui nécessitent l’intervention d’un obstétricien, soit pour une césarienne soit pour une autre opération spécifique. Mais si vous voulez être l’actrice principale de votre accouchement, alors optez pour l’accouchement naturel. Si tel est votre désir, cherchez d’ores et déjà le lieu où vous allez accoucher, notamment un endroit où on respectera votre souhait. Ce sera peut-être dans une « salle nature » d’une maternité, chez vous dans le cadre d’un accouchement assisté ou dans une « maison de naissance ». D’ailleurs, si vous vous préparez bien durant votre grossesse, si vous apprenez les positions pour avoir moins de douleur lors du travail et de l’accouchement, mettez en application les conseils sur accouchement-naturel.com, l’accouchement naturel que vous souhaitez se déroulera encore mieux. Ceci dit, rappelez-vous quand même qu’en cas d’imprévus, votre médecin pourrait décider au dernier moment de la nécessité d’une césarienne. Si jamais cela arrivait, ne soyez pas déçue, car une telle intervention est généralement faite quand la vie de bébé est en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *