Tachycardie : en comprendre les causes et les formes

Ce qu’on appelle tachycardie, c’est lorsqu’au repos, le coeur s’affole et dépasse les 100 pulsations par minute. Sans effort, sans sport, rien, et le coeur bat trop rapidement, c’est cela la tachycardie. Il faut savoir qu’un coeur sain, qui se porte bien, fait entre 60 et 90 pulsations par minute. De plus, le battement se fait de manière irrégulière.

Qu’est-ce que ce mal ?

Ce qui veut dire que le coeur s’accélère en continu ou en discontinu. Il peut battre très vite pendant un certain laps de temps, reprendre son battement normal et s’affoler de nouveau. Il est arrivé bien souvent que la tachycardie ne provoque aucun autre symptôme. Mais dans d’autres cas, cette maladie s’accompagne de vertiges, d’étourdissements ou même d’évanouissement. En termes clairs, la tachycardie peut se présenter sous une forme assez bénigne tout comme elle peut engendrer un arrêt cardiaque. Aussi, il ne faut jamais minimiser les signes de tachycardie, et le mieux est de consulter son médecin dans les meilleurs délais.

Comprendre le rythme cardiaque

Le rythme cardiaque varie selon les besoins du corps en oxygène. Dans le cas où une personne a grandement besoin d’oxygène, son coeur se met à battre frénétiquement. Cela s’explique par le fait que le coeur fait circuler les globules rouges plus vite car ce sont eux qui transportent l’oxygène. C’est ce qui arrive lors de la pratique d’une activité physique ou un sport quelconque. Autre cas de figure : le coeur peut accélérer en se contractant de façon plus puissante. Ou encore, dans le cas où le coeur lui-même présente des troubles : il fait des ratés, le rythme n’est pas régulier.

Tachycardie : ses formes

Parlons à présent des différentes formes de tachycardie. Il y a la tachycardie sinusale qui s’explique par le fait que le coeur essaie de s’adapter à une situation précise. Il ne s’agit donc pas ici d’un problème cardiaque proprement dit. On dit de cette tachycardie qu’elle est sinusale parce que le rythme cardiaque est déterminé par cet endroit appelé « nœud sinusal ». Mais cette accélération n’est pas forcément anormale, lorsqu’elle est due à une activité sportive, au manque d’oxygène en altitude, à la grossesse ou au stress, ou à l’absorption d’un excitant tel que le café. Puis, il y a la tachycardie orthostatique posturale ou STOP. Une personne qui en souffre a le plus grand mal à passer de la posture allongée à la posture verticale. Dès lors qu’elle fournit cet effort, son coeur se met à battre furieusement et très rapidement. Elle peut alors souffrir, en même temps, de mal de tête, de nausées, de fatigue intense, de sueurs, de sensation de gêne au niveau de la poitrine ou d’évanouissement. Souvent, les sujets sont atteints de maladies comme le diabète. Ou bien c’est à cause d’un traitement qu’ils suivent. Mais si une tachycardie est liée à un vrai problème cardiaque, cela veut dire que le coeur a des anomalies, ce qui le pousse à battre vite mais sans raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *